Les ovaires polykystiques : cause d’infertilité

Devenir maman n’est pas toujours chose facile….Et c’est ce que je vis actuellement.

Je suis atteinte du syndrome des ovaires polykystiques, une maladie endocrinienne, qui touche certaines femmes.

Il peut être la cause d’infertilité, car il y a absence d’ovulation à chaque cycle.

En fait, à chaque cycle, l’ovule doit etre libérer afin d’être fécondée. Mais quand on est atteint de ce syndrôme, l’ovule ne devient pas mature et reste à l’intérieur de l’ovaire, d’où le terme « ovaires polykystiques ». De ce fait , il est difficile de tomber enceinte car l’ovule ne risque pas de rencontrer le spermatozoïde, vu qu elle n’a pas été libérée par l’ovaire.

Les signes de cette maladie sont nombreux :

  • irrégularité des menstruations (oligoménorrhée);
  • absence totale des menstruations (aménorrhée);
  • saignements excessifs pendant les menstruations (polyménorrhée);
  • augmentation du volume des ovaires avec formation de nombreux petits kystes ou follicules indolores qui se forment à l’intérieur de l’ovaire;
  • petites excroissances de peau pouvant atteindre la taille d’un raisin sec et apparaissant généralement dans la région des aisselles ou du cou (appelé aussi acrochordons);
  • brunissement et épaississement de la peau dans la région du cou, des aines, des aisselles et des replis cutanés (appelé aussi acanthosis nigricans);
  • perte de cheveux;
  • pilosité excessive sur toutes les régions du corps, y compris le visage (hirsutisme);
  • acné;
  • prise de poids et obésité;
  • augmentation du taux de sucre dans le sang; et
  • infertilité.

 

 

Il existe des traitements lorsqu’on désire un enfant :

1- Afin de régulariser les cycles qui sont soit longs ou absents : Duphaston etc

2- Afin de provoquer l’ovulation : Clomid (c’est un inducteur d’ovulation, il permet à l’ovule mature d’être expulsé de l’ovaire)

Si ces traitements ne fonctionnent pas, il est souvent de rigueur de passer des examens complémentaires afin de déceler si on a une autre anomalie (trompes bouchées, endométriose etc)…

Ces examens sont nombreux comme l’hystérographie, spermogramme pour l’homme etc.

3- Si on ne tombe pas enceinte grâce aux différents traitements, on peut avoir recours aux iac (insémination avec le sperm du conjoint) ou a la fiv (fécondation in vitro)…..Naturellement avant de passer à l’iac et la fiv, on a des examens a faire afin de bien prouver son problème d’infertilité (hystérographie, bilan hormonal, courbes de temperatures….) Ces examens ont bien souvent déjà été faits suite à l’échec des traitements précedents….

Voilà, cette maladie est dure à supporter car on ne sait pas si ca va fonctionner ou bien si au contraire on ne sera jamais maman…

Heureusement la médecine a progressé, et comme me dit mon gynécologue « ce sera certainement plus long qu’une femme sans problème mais vous réussirez ».

Donc si vous êtes dans le même cas que moi, ne baissez pas les bras, il faut garder l’espoir qu’un jour on aura notre petit bout de chou…..

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings