Le tétanos tue encore

Le tétanos tue encore chaque année près de 128000 nouveau nés dans le monde. Au Cambodge, l’ unicef

Le tétanos tue encore chaque année 128 000 nouveau-nés dans le monde.

Au Cambodge, L’Unicef soutenu par Pampers, mène une lutte sans merci pour sauver les mères et leurs nourrissons.

Un bébé cambodgien de quelques jours, en proie à de violents spasmes, se tord de douleur, la colonne vertébrale complètement arquée.

Le tétanos c’est ça. Une bactérie qui pénètre dans la peau par une plaie provoque en quelques jours des contractions, d’abord autour de la bouche, puis du coup, avant d’atteindre le tronc et d’entrainer une asphyxie mortelle.

En France grâce à la généralisation de la vaccination la maladie a quasiment disparu.

Au Cambodge où persiste un important foyer infectieux (42% des décès d’ enfants de moins d’un an sont dus au tétanos. )

L’Unicef aide les autorités locales à traquer la bactérie.

Le moment de tous les dangers, c’est l’accouchement. Près de 80% des naissances ont lieu à domicile, et seuls 44% d’entre elles bénéficient de la présence d’une sage femme.

Facteur aggravant; selon la coutume ancestrale, de la terre où prolifère le tétanos est souvent déposée sur le nombril du nourrisson.

Dans un village proche de Prey Veng le bébé de Seng 33 ans a accouché chez elle sur une natte, sans autre assistance que celle de sa mère. Le cordon a été coupé avec un rasoir acheté à l’épicerie du coin. Seng n’a jamais été vacciné contre le tétanos.

Très vite dans les heures qui suivent le bébé présente des signes inquiétants.

Sa bouche se contracte, ses yeux bougent anormalement, le papa l’emmène à l’hôpital. Le bébé y passera deux mois en réanimation… Pour payer l’hôpital, les parents ont vendu leur maison….

 

Nous avons la chance d’avoir des vaccins chez nous faites vacciner vos enfants!

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Privacy Policy Settings