Le sommeil et les enfants

Quelle maman ne s’est trouvée confrontée au refus d’un de ses chérubins pour dormir ?

Quelle maman ne s’est trouvée confrontée au refus d’un de ses chérubins pour dormir ?
C’est vrai il y a tant de choses à faire, un DVD à regarder, Internet pour surfer, téléphoner aux copains…
Alors à quoi sert le sommeil ?
À récupérer, cela nous le savons, mais cela aide aussi à grandir, car lorsque nous dormons l’hypophyse, une glande qui est située à la base du cerveau diffuse l’hormone de croissance.
On développe aussi sa mémoire, on évacue les stress de la journée.
Le sommeil fait souvent peur aux enfants, car il est synonyme de séparation, alors à nous en tant que parents à ne pas prendre le lit comme un moyen de punition : Si tu finis pas ta soupe tu vas au lit direct !
On parle sa chambre, mais pas de son lit.
Le lit doit être l’endroit le plus doux et le plus agréable après les bras d’une maman.
Dans son lit avant de s’endormir un enfant va souvent vouloir parler et ce confier, de ce retrouver seul au calme.
Il doit avoir à portée de main son doudou, son jouet. Une lumière tamisée, une musique douce.
Donc, c’est un endroit pour se calmer et lorsque vous punissez votre enfant en l’envoyant dans sa chambre ne lui dites pas de ce coucher.

Il faut aussi savoir préparer le sommeil de votre enfant, le bain vers 18 heures et en dinant vers 19 heures laissez la vaisselle de côté ou bien faites là tous ensemble.
Vous pourrez en profiter pour faire une petite ballade d’une dizaine de minutes avec les plus grands, cela facilitera la digestion et vous donnera une occasion de papoter de tout et de rien.
Ou bien prendre le rituel de nos grands-mères, en partageant une camomille, une tasse de tilleul ou de fleurs d’oranger.
Le tout dans le calme sans TV juste de la musique d’ambiance en partageant un moment de lecture, magazine, bd, livres vous avez l’embarras du choix.

Dès les premiers signes de somnolence, il ne faut pas hésiter à vous diriger avec votre ou vos enfants en direction de la chambre.

Cela vous semble peut être infaisable, car vous avez toujours quelque chose à faire, amis ces moments-là sont les seuls où vous pourrez profiter dans le calme de votre petite famille, sans le stress de devoir faire vite.
Alors, apprenez vous aussi en tant que parent à lâcher prise sur les détails domestiques, les problèmes de la journée, les difficultés scolaires et gardez à l’esprit que votre famille à besoin de votre tendresse aussi.

Vous verrez que ces moments-là auront des effets miraculeux sur le comportement des plus turbulents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings