Elle me connait ?

Un bouquin à glisser dans sa valise, son sac à main , bref un bouquin à lire

Je viens de lire d’un trait ce bouquin… juste l’impression de lire une autobiographie durant certains passages.
Je ne connaissais pas Sylvie Ohayon et j’ai découvert avec plaisir une écriture qui me parle dans les oreilles 😉 c’est étrange ce que je vous écris là, mais c’est juste que j’entendais tout ce que je lisais  … 🙂 
Ayant eu à passer le périph dans un sens ou dans l’autre selon les aléas de ma vie, tout ce que raconte cette femme est  pour moi comme mis dans mon ADN 🙂 
Sans avoir grandit dans une citée comme elle, j’ai retrouvé les mêmes portraits de bourgeoises croisées dans ma vie … Et les ambiances de citées dans lesquelles j’ai fait une halte dans ma vie et vraiment à cette époque c’était comme au village/bled …Bref c’était vivant et avec une vraie solidarité … enfin pour ce que je vivais à ce moment là c’était juste ce qu’il me fallait comme atmosphère.
Donc en lisant ce livre c’est une partie de ma jeunesse qui est revenue et tous ces codes zarbi de la bourgeoisie parisienne 😉

A lire pour le plaisir, pour sourire souvent et être émue aussi ….

 

Sylvie OHAYON
LES BOURGEOISES
Comment se fondre dans la jungle parisienne quand on traverse le périph tous les matins ? Look, manières, codes : la bourgeoisie est un monde à part, on n’y entre pas comme ça… « La fille de banlieue » va en croiser quelques échantillons – des folles, des méchantes, des bêtes et des pas mûres, des méprisantes et des sympas. Un gynécée complet, à faire sauter tous les préjugés. Une entomologie de fond sur ces jeunes femmes qui la fascinent. Mais sont-elles vraiment à envier 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings