La révolution des anticorps est en marche

Vous avez au moins une fois croisé le mot anticorps, sans en saisir pleinement l’enjeu. Décryptage

On parle de plus en plus souvent de santé, et la notion d’anticorps est très souvent mentionné. Mais que sous-entend ce concept ésotérique ? En quoi pourraient-ils nous aider à vivre mieux ?

Qu’est-ce qu’un anticorps

Les anticorps sont des molécules, des protéines de sang synthétisées par les cellules du système immunitaire. Leur fonction est de repérer les antigènes présents dans notre corps et de les neutraliser. Un antigène peut être sous forme de bactérie, de virus, de parasite, de cellule cancéreuse parmi bien d’autres.

Leur utilisation

Fin septembre des chercheurs-scientifiques du Scripps Research Institute ont découvert un anticorps universel, son nom est le C05. Il serait capable de contrer un large éventail de souches de la grippe, pour ainsi dire la grippe mais aussi des sous-types comme H1, H2, H3, H9. Cet anticorps universel C05 pourrait donc permettre le développement d’un vaccin universel contre la grippe. «Si nous pouvons trouver le moyen de provoquer ce genre d’anticorps avec un vaccin, nous aurions alors un outil anti-grippe très efficace ». commente Ian A. Wilson, Professeur de Biologie au Scripps. Une autre variante de l’anticorps commence aussi à faire son apparition. Mais cette fois cet anticorps serait utilisé non contre la grippe mais pour guérir le cancer du sein. Sujet d’autant plus d’actualité avec la manifestation connue sous le nom d’Octobre rose pour aider au dépistage du cancer du sein chez les femmes. En effet à Vienne a eu lieu la première étude, l’étude EMILIA, utilisant un anticorps conjugué dans le cancer du sein sur 911 patientes étant atteintes du cancer du sein à un stade avancé. Il y a eu 3 types de survie : survie sans progression (appréciée par un clinicien indépendant de l’étude), survie globale et sécurité d’utilisation. On a noté une nette amélioration de la survie sans progression et de la survie globale. Mais ce ne sont pas les seules recherches existantes. De plus certaines entreprises les distributeurs, tels que Aviva Systems Biology pour ne pas le citer commercialisent des anticorps mais dans un but plus large que la recherche médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings