Le massage oriental

Des origines aux bienfaits du massage oriental, petit article sur cette technique de relaxation

Le massage oriental

Le développement des hammams et des massages au Maghreb serait dû au prophète Mahomet et remonterait au VIIème siècle. Découvrant chez les voisins Grecs et Romains les bains de vapeur et les massages qui les accompagnent, ce dernier aurait aussitôt été convaincu de leurs vertus purifiantes sur le corps et sur l’esprit. Il les aurait alors inscrit dans les pratiques religieuses et encouragé la construction de hammams en annexe des mosquées.
Quelques siècles plus tard, au XIème précisément, un éminent médecin et philosophe iranien, Avicenne, enfonçait le clou en écrivant tout le bien thérapeutique qu’il pensait des massages, soulignant qu’ils étaient destinés à « dissiper les substances néfastes dans les muscles et qui ne sont pas éliminées par l’exercice physique. »

Tout massage oriental est traditionnellement précédé d’une séance de hammam de 20 minutes environ. Situé dans un espace clos et sombre aux décors arabisants raffinés, ce bain de vapeur parfois additionnée d’huiles essentielles de pin ou d’eucalyptus a pour objectifs, grâce à sa chaleur et à son humidité, de décontracter les muscles, de favoriser l’élimination des toxines, d’ouvrir les pores de la peau, et de détendre, aussi bien sur le plan physique que mental. Cette étape est importante dans le protocole du massage : elle le prépare.
Après quelques minutes de repos hors du hammam, le massage peut démarrer. Il se pratique sur la peau nue, le masseur utilisant de l’huile d’argan chaude.
Le massage oriental se fait des pieds à la tête, en suivant le tracé musculaire. Il alterne malaxages, pétrissages, lissages. Sentant sous ses mains expertes les nœuds et tensions musculaires, le masseur insiste sur les zones douloureuses, en particulier au niveau du dos. Il travaille également autour du ventre, en dessinant avec ses mains des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre. Il s’attarde enfin au niveau du plexus solaire et ouvre, par pressions, la cage thoracique.%u2028La séance se termine en général par quelques minutes de relaxation ponctuées par le traditionnel thé à la menthe rafraîchissant et digestif.

Les techniques utilisées pour ce massage favorisent l’élimination des toxines, la décontraction et l’assouplissement des muscles. En fait, le massage oriental vise essentiellement à apporter une détente musculaire pour favoriser un mieux-être général. Particulièrement riche en acides gras essentiels, en vitamine E et en polyphénols, l’huile d’argan renforce les fonctions cellulaires et nourrit la peau qu’elle laisse douce et satinée. Grâce aux antioxydants qu’il contient, le thé à la menthe draine les toxines libérées durant le massage et participe à la régénération de l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings