Le portrait chinois de : Madame Chacha

Vous souvenez vous de votre enfance, plutôt des automnes de votre enfance, ceux des marrons qui tombaient dans la cour de l’école…

Vous souvenez vous de votre enfance, plutôt des automnes de votre enfance, ceux des marrons qui tombaient dans la cour de l’école, des froids secs et de votre cartable bien trop grand pour vous.

Voilà ce que j’ai retrouvé en visitant la boutique de madame Chacha, comme une grande bourrasque d’odeurs, de souvenirs.
Découvrez ces objets, j’ai un faible pour le lapin biscuit 😉 et les cartables.
Marie–Morgane est un grand éclat de rire comme ceux que vous partagiez avec vos copines de classes.
Juste un bémol ..la cigarette c’est pas bien 😉
***************************************************
Qui es-tu ?

Marie-Morgane Loaëc, 35 ans, entrepreneuse optimiste.

Comment te définirais-tu ?

Passionnée avant tout.

Ce qui t’inspire ?

L’émotion poétique, provoquée par la rencontre de ce qui a baigné mon enfance avec l’air du temps. J’ai conservé des images et des sensations fondamentales de l’enfance – un tableau de Folon dans le salon de mes parents, les bruits de la rade de Brest, le goût du gâteau aux châtaignes de ma grand-mère, les prairies fleuries, la forêt, les tricots maison, les voyages en voiture… je pourrais continuer la liste sur plusieurs pages. A ce tissu d’images chargées d’émotion vient se greffer une autre toile, celle de la création artistique contemporaine, qui parfois, un peu miraculeusement, rencontre mes souvenirs, réels ou fantasmés : saisissant ! Les artistes qui nourrissent mon inspiration -parce qu’ils touchent cette part d’enfance à la base de mon travail- sont, en dehors de Jean-Michel Folon, les contemporains Mark Ryden, Gary Baseman, Yoshitomo Nara, Caia Coopman, Camilla Engman ou Sarajo Frieden, entre beaucoup d’autres…

Ce qui te relaxe ?

La cigarette (no comment) !

As tu un rituel porte-bonheur ?

Pas porte-bonheur au sens superstitieux du terme… disons que j’ai des rituels qui me procurent, par eux-mêmes, une certaine idée du bonheur ! Déjeuner entre copines le vendredi, dans ma crêperie fétiche à Saint-Germain-des-prés, faire du shopping (seule !), m’offrir une gaufre rue du Bac (les meilleures du monde), me mettre au lit avec un roman, écouter Mozart en prenant un brunch le dimanche matin…

Pour toi qu’est ce qui est indispensable ?

Les gens que j’aime (et une bonne connexion Internet).

Pour toi quel est l’endroit le plus fun ?

N’importe où, du moment que je suis avec des gens fun. J’avoue un penchant pour Tokyo, les Caraïbes et les soirées arrosées.

Si ta marque devait être une odeur ?

Le sous-bois et la crème de marron.

Si ta marque devait être une chanson ?

Felt Mountain de Goldfrapp.

Le ou les mots clé de la création de ta marque ?

Enfance et poésie.

Si tu avais dû créer un vêtement culte ?

Le jean.

Si tu avais dû créer un produit culte ?

Un parfum, le mien (Sagamore de Lancôme).

Ce que tu aimerais laisser comme trace de toi au monde futur :

Mes enfants bien sûr, je n’ai rien fait de plus beau !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings