Le portrait chinois de: Margaux

Je ne connais pas Margaux, son histoire c’est Stéphane Barber qui me l’a raconté.

Je ne connais pas Margaux, son histoire c’est Stéphane Barber qui me l’a raconté.
 Pas besoin de mettre un nom sur sa maladie, elle l’a vit depuis son enfance, elle fait partie intégrante de sa personnalité et c’est en cela que son rêve devient une réalité.
Car il est des êtres d’exception et ce petit bout de femme, qui a créé une impulsion autour d’une association, va permettre beaucoup pour des enfants malades et surtout leur offrir de quoi communiquer avec leurs familles, leurs amis.
Si Margaux et son rêve sont mis dans la section psycho c’est pour vous dire que souvent on peut arriver à concrétiser ses rêves alors que tout dans notre société vous dit non vous ne pourrez pas aller plus loin.
Alors en attendant leur site je vous invite à découvrir leur groupe sur facebook et surtout à lire Margaux
************************************

Qui est tu :

Je m’appelle Margaux, j’ai 20 ans, je suis en formation en décoration d’intérieur.

Comment te définirais tu ?

Je suis une battante et une fonceuse mis à part ca, têtue, bornée, butée, solitaire, secrète, extrémiste et radicale dans mes choix.

Ce qui t’inspire
La vie que je mène m’inspire car c’est elle qui me guide dans mes choix.

Ce qui te relaxe ?

Assise sur un rocher écoutant le bruit de l’eau et le vent qui souffle.

As tu un rituel porte-bonheur ?

Aucun rituel porte bonheur, je n’y crois pas !

Pour toi qu’est ce qui est indispensable ?

Etre libre, indépendante, qu’aucune personne ne ressente un jour de la pitié pour moi et qu’un enfant malade puisse un jour rêver avec le sourire.

Pour toi quel est l’endroit le plus fun ?

Aucun, car ce n’est pas l’endroit qui est « fun » c’est comment on le rend « fun ».

Si ta vie devait être une odeur ?

Je ne retiens qu’une odeur, celle de ma chienne.

Si ta vie devait être une chanson ?

Angel de Sarah MacLachlan et Ne me quitte pas de Jacques BREL.

Le ou les mots clé de la création de ton rêve ?

Une rencontre et que mon combat face à la maladie se fasse autrement.

Si tu avais du créer un vêtement culte ?

Une robe noire, classe mais sobre.

Si tu avais créé une produit culte

Une voiture pour la liberté.

Ce que tu aimerais laisser comme trace de toi au monde futur :

L’image d’une femme qui est allée au bout de son combat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings