La sophrologie

La sophrologie est une technique de relaxation. Voici un article pour comprendre son fonctionnement.

La sophrologie

La sophrologie est une technique de relaxation. Elle s’inspire de l’autohypnose, de la méditation, et du yoga. Son but ? Chasser les angoisses et les peurs afin d’harmoniser le corps et l’esprit. La pratique consiste à plonger le sujet dans un état de conscience inhabituel, « désencombré ». Il s’agit de rééquilibrer les émotions, les pensées et les comportements de l’individu. Le tout par le biais d’exercices mentaux et respiratoires, ainsi que grâce à des exercices corporels.

 

C’est en 1960 que la sophrologie a officiellement été mise au point par le Dr Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre colombien. Au croisement de la relaxation orientale et de la méditation occidentale, on distingue deux types de techniques utilisées en sophrologie :

– Les relaxations dynamiques :

les exercices sont empruntés au bouddhisme, au zen et au yoga. L’objectif : apprendre à se relaxer mentalement, à mieux connaître son corps, et à stimuler sa créativité et son sens de l’intuition (via la partie droite du cerveau). Il s’agit de la méthode privilégiée utilisée en groupe. Ces relaxations se pratiquent assis, tête redressée, ou debout, toujours en pleine lumière.

– Les sophronisations :

ce mot, certes un peu barbare pour les novices, désigne des exercices individuels pratiqués entre le sophrologue et le patient.

 

La sophrologie permet de :

– Chasser ses peurs, ses angoisses et de se débarrasser de ses tensions.

– Amortir les nuisances au quotidien, notamment les pensées parasites, et apprendre à affiner sa conscience.

– Développer une image positive de soi.

– Augmenter sa confiance en soi et sa motivation.

– Apprendre à voir les choses telles qu’elles sont, c’est-à-dire, développer le sens de la réalité objective.

– Apprendre à se détendre tout en se dynamisant.

 

On utilise souvent la sophrologie pour traiter la douleur, notamment lors de l’accouchement.Mais également pour remédier au stress, à l’anxiété, afin de permettre au patient d’apprendre à mieux gérer son stress. Elle est également utilisée dans la gestion des émotions (colère, tristesse). Elle peut aussi être utilisée en cas de dépression, trouble du sommeil, préparation aux examens ou encore pour la préparation mentale des sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings