L’écriture comme un exorcisme

Ecrire pour le plaisir oui, mais surtout pour aller mieux, pour guérir ses peines, les accepter…

Depuis quelques temps déjà, même plusieurs années j’écris quand je ne vais pas bien. J’ai toujours eu du mal à parler aux gens, allez vers eux et leur dire que j’ai besoin d’aide, que ma tête va exploser, que je suis malheureuse. Alors j’écris ce que j’ai dans la tête pour l’accepter, pour me sentir plus légère. Cela m’ apaise, comme un secret moins lourd à porter parce que l’on n’est plus seule mais aussi ça me parait moins terrible.

Et puis je n’ai pas peur d’être jugée, une feuille de papier ne vous jugera jamais… Maintenant je parle quelque fois à mon homme qui ne me juge pas et m’aide mais avant quand ce n’était pas possible c’est comme ça que je ne perdais pas pieds et encore parfois aujourd’hui… Parce qu’on a tous un jardin secret avec des choses qu’on refuse d’avouer..

Bien sur ce n’est pas mon unique moyen mais je vous expliquerais les autres dans d’autres articles plus développés qu’une seule ligne.

Bien sur je n’écris pas uniquement ce qui ne vas pas, parfois j’écris à des gens pour leur dire combien ils me rendent heureuse, ou d’autres choses, des nouvelles ou autres qui restent au fond d’un tiroir… Mais aujourd’hui je le dis c’est l’écriture qui m’a sauvée il y a quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings