le soleil à la mer, à la montagne ou à la campgne

le soleil n’est pas le même à la mer, à la montagne ou à la campagne!
voilà quelques conseils!

La mer:

Il y a plus d’UVA sur la plage qu’à la montagne . Or ce sont eux qui favorisent le bronzage…mais aussi qui font vieillir. A lui seul, le sable réfléchit 17 % des UV qui s’ajoutent à ceux de l’eau ( 5 %). Le parasol est loin d’être suffisant.D’autant que le vent apporte une sensation de fraicheur trompeuse, tout comme les nuages qui sont des mauvais amis, car ils ne stoppent pas le passage des UV, même lorsqu’ils  cachent derrière le soleil.

En bateau, interdiction formelle de lézarder sur le pont car il peut réfléchir jusqu’à 85 % des rayons !

Ne pas oublier de se rincer à l’eau  douce et de s’essuyer car le sel et les gouttelettes d’eau agissent tels des milliers de petits miroirs.

La montagne:

Avec les alpages verdoyants et la fraicheur de son air; elle semble inoffensive. Erreur, en altitude, le soleil est dévastateur. Tous les 1000 m, on gagne entre 8 et 14 % d’UVB supplémentaires.

La campagne:

L’herbe ne réfléchit que 5 % des rayons, donc pas protection légèrement plus faible autorisée, mais attention quand méme aux randonnées et aux ballades à vélo!

Indispensables:

les lunettes de soleil:

le soleil est l’ennemi juré des yeux, car les rayons ultra violets et infra-rouges détruisent les cellules de la cornée, accélèrent le vieillissement du cristallin et provoquent des lésions de la rétine.

Les personnes les plus concernées: les enfants et les personnes âgées ainsi que les personnes qui ont les yeux clairs, nettement plus sensibles.

La solution:

-porter des lunettes adaptées à l’ensoleillement en s’assurant que le modèle porte la mention CE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings