Etre belle-mère

Il est parfois très difficile de se faire accepter par les enfants de son conjoint.

 

Quand on se rencontre, on pense que tout ira pour le mieux et que les deux petites familles vont très bien cohabiter, ce qui n’est pas toujours le cas.

Pour ma part, je n’ai pas d’enfant mais j’ai rencontré un homme qui avait une fille. Et j’avoue que cela n’a pas toujours été facile.

Vous êtes une tierce personne qui s’imitie dans leur vie, qui vient tout chambouler du jour au lendemain.

Vous avez l’impression d’être la piece rapporté d’un puzzle qui n’est pas le votre.

Vous cassez ce mini  cercle familial et l’enfant vous voit comme l’etrangère qui vient prendre la place de sa mère.

Il vous fait sentir par certains de ces agissements que vous n’êtes pas la bienvenue.

Vous discutez, faites des concessions. Vous essayez de devenir l’amie de cet enfant, mais au fond de lui vous ne serez jamais qu’une piece rapportée.

Angoisses, doute, prise de tête et incompréhension font partis du quotidien. Votre couple est remis en question et là tout  peut basculer du jour au lendemain.

Vous essayez de comprendre pourquoi vous n’êtes pas accepté mais en fait il n’y a rien à comprendre, vous êtes juste une étrangère aux yeux de cet enfant…..

On peut parfois trouver un terrain d’entente mais celui-ci est fragile et sans cesse remis en question. Quand vous faîtes des cadeaux, que vous prévoyez des sorties, vous êtes la meilleure belle-mère du monde mais le jour oû vous dites non, on vous fait bien sentir qu’on accepte pas ce non.

Vous n’avez plus qu ‘une solution soit partir oû arriver à vous faire une place dans cette famille afin qu’elle devienne la votre.

Je souffre énormément de cette situation. j’aime beacoup ma belle-fille mais malgré tous mes efforts, j’ai l’impression d’être toujours au même point. J’ai discuté avec elle, et même si elle me dit que je ne suis pas une intruse je sais très bien que c’est faux.

Je n’ai rien fait de mal, je suis juste tombée amoureuse d’un divorcé qui avait un enfant. Ca peut paraître banal comme histoire mais cela ne l’est pas du tout pour moi.

Je voudrais tellement qu on soit une famille soudée surtout que nous avons le désir d’avoir un enfant.

Alors une question se pose : faut-il céder ou imposer ses règles même si on est une belle-mère.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings