Un espoir pour les enfants autistes

En administrant une hormone , l’ocytocine, des chercheurs français ont fait naitre un espoir ..

À Lyon, une équipe du centre national de la recherche scientifique vient de mener un test, avec succès, sur des autistes .

L’autiste a un problème majeur de comportement qui l’empêche de communiquer avec les autres; souvent il s’isole,se replie sur soi ; d’autres parlent beaucoup, mais de tout et n’importe quoi; mais surtout ils n’expriment par leurs émotions, ont du mal à établir des relations avec les autres, à les regarder dans les yeux, n’ont pas d’amis .

Dans cette étude, 13 jeunes adultes ont été choisis : tous parlaient , avaient des capacités intellectuelles normales, voire supérieures à la moyenne, mais avaient des difficultés majeures en terme de communication avec les autres .

L’ocytocine est une hormone sécrétée dans le cerveau ; elle est joliment appelée l’hormone de l’amour , car elle joue un rôle essentiel lors de l’accouchement .

Dans cette étude, grâce à l’ocytocine administrée à ces 13 autistes, de grands changements d’attitudes ont été observés:

Sur des photos, ils ont regardé des visages dans leur ensemble et surtout les yeux .

Dans un autre test de jeu avec une balle et une règle précise, ils ont fait la différence entre un « bon » partenaire et un  » mauvais » partenaire : ils ont commencé à comprendre les intentions des autres et voir à qui ils pouvaient faire confiance .

Les chercheurs lyonnais espèrent pouvoir reproduire ce test avec des enfants , et ainsi pouvoir améliorer le contact entre un enfant autiste et ses parents .

Ils vont aussi concentrer leurs travaux sur les conséquences de l’ocytocine au long terme .

Mais enfin un espoir pour cette pathologie qui touche 60 000 personnes en France .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Privacy Policy Settings